“Un Océan, Un Peuple, Un Avenir Pour Tous” : Le message du groupe Island Voices

June 12, 2019

 

     Du 4 au 8 juin dernier, à Tahiti, l’association Pew Polynésie et la Fédération des Associations de Protection de l’Environnement - Te Ora Naho (FAPE) ont organisé l’échange international Island Voices (“les voix des îles”). À l’issue de cette semaine d’échange et de partage, les participants ont souhaité diffuser un message pour rallier les peuples océaniens autour de la protection de leur Océan Pacifique.

 

Les membres du groupe Island Voices rencontrent l’équipage de la pirogue traditionnelle Fa’afaite.

 

Depuis 2015, le groupe Island Voices rassemble périodiquement des anciens élus, artistes, éducateurs, pêcheurs, navigateurs traditionnels, défenseurs de l’environnement, pour échanger sur la culture traditionnelle liée à l’océan et renforcer la coopération internationale de la société civile pour la protection de l’Océan Pacifique.

 

Plusieurs personnalités internationales de Hawaii, Rapa Nui, Nouvelle-Zélande, Palau, et des Îles Cook, ainsi qu’une quinzaine de référents de Polynésie française investis dans la promotion de la culture traditionnelle et la protection de l’environnement se sont réunis lors de cet évènement à Tahiti. Ils ont pu échanger sur les succès et difficultés rencontrés dans leurs projets de conservation marine. Les grandes aires marines protégées créées ces dernières années à Hawaï, Rapa Nui, Palau et aux Îles Cook ont été particulièrement inspirantes pour les polynésiens et les représentants des îles Australes et des Marquises, engagées dans des projets similaires dans leurs eaux.

 

Cette semaine a offert de nombreuses rencontres et des échanges très fructueux avec les acteurs de l’environnement et les institutions de Polynésie française.

 

Le mercredi 5 juin, les représentants du groupe Island Voices ont découvert le concept polynésien du rahui et le projet mené par la commune de Teva I Uta, suivi d’une excursion au coucher de soleil à bord de la pirogue Fa’afaite.

 

Le jeudi 6 juin, le groupe s’est rendu à Moorea, pour rencontrer la jeune association Coral Gardeners, et effectuer une visite du lagon avec les acteurs du PGEM de Moorea. Cet échange s’est terminé par un dîner partagé avec les associations locales de protection de l’environnement au centre culturel Puna Reo Piha’e‘ina.

 

Le temps d’une rencontre avec les Coral Gardeners, les Island Voices ont partagé des légendes polynésiennes qui réaffirment le rôle des récifs coralliens comme socle de toute vie sur Terre.

 

 

 

Le vendredi 7 juin, les référents internationaux et locaux ont été reçus par le Ministre de l’Environnement et de la Culture Mr. Heremoana Maamaatuaiahutapu, ainsi que l’Assemblée de Polynésie française, et le Conseil Economique Social et Culturel (CESC). Le vernissage de l’exposition d’art caritative sur le thème « Rahui et esprit du lagon » organisé par Barefoot Studios s’est tenu en soirée. Jacqui EVANS, invitée Island Voices et prix Goldman 2019 (considéré comme le prix Nobel dans le domaine de l’écologie), a été la marraine de l’évènement et y a offert un discours inspirant pour le grand public polynésien.

 

À l’occasion de la Journée Mondiale des Océans, le samedi 8 juin, les ambassadeurs du groupe Island Voices ont participé au 1er festival artistique et environnemental L’Effet Mer organisé à la Pointe Vénus par l’entreprise de tourisme durable Nani Travels. En parallèle des nombreuses activités proposées aux visiteurs du festival, les Island Voices ont donné une série de conférences publiques gratuites.

 

À l’issue du rassemblement, inspirés par leurs expériences respectives, leurs traditions et valeurs culturelles, et par les échanges vécus au cours de la semaine, les représentants du groupe Island Voices ont souhaité diffuser un message qui appelle les peuples et dirigeants du Pacifique à la protection de l’Océan. Ce message met en avant cinq actions fondamentales à intégrer pour une gestion durable de nos écosystèmes marins:

 

Intégrer les valeurs culturelles et les connaissances ancestrales pour protéger les ressources océaniques ;

  1. Gérer de façon exemplaire les pêcheries, en interdisant l'utilisation de la pêche à la senne et des DCP dérivants ;

  2. Créer un réseau de sanctuaires océaniques englobant au moins 30% de chaque habitat océanique ;

  3. Lutter contre la pollution des océans ;

  4. Établir un moratoire sur l’exploitation des ressources minières des fonds marins.

Télécharger le message final d'Island Voices

--

 

Pour tous renseignements complémentaires :

 

Donatien Tanret

Chargé de mission, Pew-Bertarelli Héritage Mondial des Océans, Polynésie française

dtanret@pewtrusts.org

+689 87 28 88 34

 

Winiki Sage

Président, Te Ora Naho, la Fédération des Associations de Protection de l’Environnement (FAPE)

teoranaho.fape@gmail.com

+689 87 79 13 22

 

 

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

3e appel à projet DIREN

August 29, 2018

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives