L'enjeu des crèmes solaires

March 30, 2019

 

Vous avez certainement vu passer dans les infos l'affaire concernant les crèmes solaires.

 

 

1) Contexte local : proposition de loi et avis du CESC 

 

Depuis octobre 2018 Eliana Tevahitua, une des représentantes du Tavini Huira'atira'a, a préparé un texte de proposition de loi sur l'interdiction des produits de protection solaire contenant de l'oxybenzone ou de l'octinoxate et le gouvernement assure y travailler également dessus depuis novembre.

La proposition est la suivante : « interdit de vendre, de mettre en vente ou de distribuer tout produit de protection solaire contenant au moins l’un des composés chimiques suivants : oxybenzone ; octinoxate ».

 

Ces deux substances qui protègent des UV sont reconnues comme toxiques pour le corail et pour l’organisme humain. L’oxybenzone est même considéré comme allergisant, potentiellement cancérigène et perturbateur endocrinien         (source : Radio 1)

 

Le CESC, quatrième institution du Pays, a étudié sa proposition de loi et l'a défini comme étant "intéressant" mais "prématuré" et "insuffisante" pour protéger durablement les coraux. Il manquerait des éléments tels "qu'une liste plus large de produits interdits, l’interdiction de l’importation en plus de la vente, mais aussi une étude d’impact économique avant d’aller plus loin". (source radio 1)

 

Pour la quatrième institution, il faut "prioriser les actions à mettre en œuvre" pour la préservation de notre environnement et s'occuper d'abord de problématiques plus "urgentes" telles que le recyclage du plastique, les décharges sauvages,etc.

"Il n’existe pas de produit de substitution local et il faut d’abord évaluer l’impact économique". (source radio 1)

 

Les remblais en zone frangeante, les extractions de matériaux coralliens, la surpêche, l'absence de réseaux d'assainissement des eaux usées urbaines et le développement d'activités de loisir et du tourisme sont les causes essentielles de la dégradation des communautés coralliennes du lagon dans certains secteurs de Tahiti et de Moorea. 

 

La ministre du Tourisme Nicole Bouteau a annoncé vouloir interdire l'utilisation des crèmes solaires nocives pour les coraux sur les sites touristiques gérés par le Pays comme c'est le cas sur la belle plage de Vaiava au Pk 18.

 

Notons que la Polynésie Française regroupe 20 % des attolls coralliens du monde. 

 

Le tourisme et la perliculture représentent les deux ressources économiques majeures du Pays.

 

 

2) La nocivité des crèmes solaires pour l'environnement et l'Homme.

 

 

Les deux substances oxybenzone ou de l’octinoxate contenus dans nos crèmes solaire,  évoquées (ci-dessus) par Eliana Tevahitua, sont susceptibles d'être absorbés par les coraux et perturbent la reproduction et le cycle de croissance des coraux, conduisant ainsi à leur blanchissement.

 

De plus, l’oxybenzone est même considéré comme allergisant, potentiellement cancérigène et perturbateur endocrinien.

 

Si ce n'est pas pendant votre baignade à la mer, les substances contenus dans les crèmes solaires que vous appliquez sur votre peau s'écouleront pendant votre douche.

 

Hawaii et Palau ont déjà pris des dispositions d’interdiction qui pourraint entrer en vigueur d'ici le 1er janvier 2021 pour Hawai.

 

National Géographic

 

"La biosphère dont fait partie les coraux est fragile. La hausse des températures ainsi que les produits chimiques nocifs déversés dans les eaux provoquent le blanchissement du récif, jadis éclatant. Nous garderions même certaines de ces toxines sur notre peau."

 

"Chaque année près de 14 000 tonnes de crème solaire finissent dans les mers."

 

 

3) Entre développement économique, tourisme et protection de l'environnement

 

Comme évoqué ci-dessus, le tourisme est une des ressources majeures de la Polynésie française.

 

Certaines îles et certaines familles ne vivent que de ça.

 

C'est pourquoi le Pays cherche à concilier le développement économique et l'environnement, idée faisant partie de la base du développement durable.

 

C'est dans l'intérêt de tous de trouver et d'appliquer des solutions pour protéger cet écosystème vital car il n'est pas anodin de noter que c'est également une source d'attraction touristique pour la Polynésie et dans beaucoup d'autres endroits du monde.

 

Une des premières resosurces de l'économie de notre Pays se retrouverait impactée.

 

4) Protection efficace ? :

 

L'application d'une bonne crème solaire, mais, surtout, par le port de lunettes de soleil adaptées et d'un T-shirt aux couleurs pas trop claires, pour protéger le haut du corps, ainsi que par une exposition modérée, avec une préférence pour les plages horaires avant 11 heures et après 16 heures, où l'intensité du soleil est moindre.

 

Certains scientifiques conseillent de mélanger les crèmes solaires traditionelles avec les bio pour minimiser ses impacts sur les récifs coralliens tout en se protégeant.

 

Les chercheurs rappellent aussi qu'il existe d'autres moyens efficaces de protéger sa peau des coups de soleil : porter des vêtements couvrants et rester à l'ombre.

 

Important :

 

Chaque année, Haereticus Environmental Lab publie une liste des crèmes solaires sans danger pour l'environnement.

 

Ceux à base de minéraux, notamment de dioxyde de titane et d'oxyde de zinc, sont à préférer à ceux à base d'oxybenzone car ils présentent moins de risques.

 

Les crèmes qui ne contiennent pas de nanoparticules ne peuvent pas être ingérées par les coraux et sont donc plus sûres.

 

Le Consumer Products Inventory propose une base de données qui vous indique si votre crème solaire contient des nanoparticules.

 

 

 

Solutions envisageables :

 

> Offrir des tenues de protection contre le soleil, comme des combinaisons à manches longues ou des maillots de bain qui recouvrent le corps par les compagnies ou les hôtels.

 

> Les agences de voyages obligeraient les touristes à n'utiliser que de des crèmes solaires biodégradables.

 

> Les hôtels et des compagnies aériennes hawaïennes distriburaient gratuitement des échantillons de crème solaire dépourvue de composés chimiques nocifs pour les récifs.

 

 

 

 

Pourquoi les coraux sont-ils importants ?

 

 

Les récifs coralliens protègent à la fois les écosystèmes se trouvant entre les récifs et les côtes, comme les lagons, et les installations humaines implantées en bord de mer

 

Ils représentent un habitat Animal et Humain car ils accueilleraient 25 % des espèces de toute la vie marine et des populations humaines vivent grâce à cet écosystème.

 

D'où son importance alimentaire également.

 

De plus les coraux et tout son écosytème et sa biosphère ont une importance économique notamment via le secteur du tourisme.

 

Enfin, malgré que l'on y associe pas vraiment, les coraux ont aussi un atout médical.

Ils regorgent d'éléments qui intéressent l'avancée médicale.

 

 

Alors sans les coraux nous ne pourrons plus bénéficier de ses bienfaits, protégeons-les !!!!

 

Please reload

Posts à l'affiche

3e appel à projet DIREN

August 29, 2018

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives