top of page
Jungle

NOTRE ACTUALITE

  • Photo du rédacteurTe Ora Naho

Lancement de la Fédération des rahui Te Marae Mo'a

Le réseau des rāhui en Polynésie française s'élargie et se structure. La nouvelle fédération des comités et associations de gestions des rāhui Te Marae Mo’a a réuni aujourd’hui mercredi 3 avril les membres de son bureau ainsi que ses partenaires, le programme Héritage des océans de Pew Bertarelli, la FAPE - Te Ora Naho, le ministère de l’agriculture et des ressources marines et la Direction des ressources marines, pour officialiser son lancement et présenter ses objectifs et activités.


La fédération Te Marae Mo’a a été créé à l’issue du séminaire rahui organisé par la FAPE et Pew Bertarelli en octobre 2023 à Tahiti, officialisée par une cérémonie traditionnelle du ‘ava. La fédération Te Marae Mo’a réunit aujourd’hui l’ensemble des comités de gestion des rāhui et ZPR de l’île de Tahiti, mais vise également à intégrer les comités de gestion rāhui des autres îles. Elle a pour objectif de fédérer le réseau des gestionnaires de rāhui, d’encourager la création de nouveaux rāhui et de renforcer la gestion des rāhui existants sur Tahiti et en Polynésie française.


Au cours de la rencontre, le programme Héritage des océans de Pew Bertarelli (PBOL) a remis une subvention de 5 millions XPF à la fédération Te Marae Mo’a. Cette aide financière permettra de soutenir les actions de la fédération Te Marae Mo’a, notamment pour dynamiser le réseau des rāhui en Polynésie française, renforcer les capacités des gestionnaires de rāhui, promouvoir des alternatives économiques aux pêcheurs, et améliorer la gouvernance et la surveillance des rāhui.


Rencontre pour le lancement de la fédération rāhui Te Marae Mo’a avec les membres de la fédération, la FAPE Te Ora Naho, le programme Héritage des océans de Pew Bertarelli, le Ministère de l’agriculture et des ressources marines et la Direction des ressources marines.

© Donatien Tanret – Pew Bertarelli Ocean Legacy


Enfin, une convention de partenariat a été signée entre la fédération des comités de gestion des rahui Te Marae Mo’a et la Fédération des Associations de Protection de l’Environnement (FAPE) Te Ora Naho, pour créer des synergies entre les acteurs des rahui et de la protection marine et renforcer la protection et la gestion des ressources marines. A cette occasion, la FAPE a pu remettre aux participants l’état des lieux des Zones de pêche réglementées (ZPR) et rāhui de l’île de Tahiti, réalisé avec le soutien de PBOL. L'île de Tahiti compte aujourd’hui 13 rāhui ou zones réglementées ou/et protégées et 3 projets de créations de nouveaux rāhui en cours. Cela représente une surface de 56,8 km², soit environ 40% du lagon de l’île et dont le tiers est interdit à toute pêche. Ces résultats montrent l’engouement de la communauté locale pour le concept du rāhui ; ils témoignent de la forte implication de la communauté locale, avec l’appui de la direction des ressources marines et la direction de l’environnement, pour gérer et préserver les ressources marines, maintenir une pêche plus durable, et garantir la sécurité alimentaire de la population locale.


Depuis plusieurs années, le programme Héritage des océans de Pew Bertarelli en partenariat avec la FAPE soutient la création d’un réseau de rāhui en Polynésie française. Plus de 60 projets de rāhui et de protection des ressources marines ont déjà bénéficié d’un soutien financier, tandis que la 7ème édition de l’appel à projets rahui sera lancée prochainement. La FAPE recommande la création d’un rāhui dans chaque commune de Polynésie française et de protéger 30% de l’océan et des lagons dont un tiers en protection forte, conformément au nouveau cadre mondial de la biodiversité adopté par l’ONU en 2022.

 

Signature de la convention de subvention. De gauche à droite : Winiki Sage, président de la FAPE – Te Ora Naho ; Clément Verghnes, président de la fédération Te Marae Mo’a  et Donatien Tanret, directeur du programme Héritage des océans de Pew Bertarelli en PF.

Crédit : Donatien Tanret – Pew Bertarelli Ocean Legacy

Clément Verghnes, président de la fédération Te Marae Mo’a :

Il est urgent d’agir pour protéger nos lagons et éviter leur dégradation irréversible. Nos lagons à Tahiti sont surpêchés. Avec la fédération, nous souhaitons développer le réseau des rāhui et soutenir les comités de gestion engagés dans la préservation des lagons dans les îles polynésiennes. Nous souhaitons également encourager les alternatives à la pêche pour les familles qui en dépendent, pour permettre des moyens de subsistance supplémentaires et réduire la pression de pêche dans nos lagons.


Donatien Tanret, directeur du programme Héritage des océans de Pew Bertarelli en Polynésie française:

Nous saluons les progrès vers l’élaboration d'un réseau de rāhui robuste et bien géré à travers les îles. Ces efforts de collaboration entre les communes, les pêcheurs, les associations, les centres de recherche et le gouvernement sont une source d'inspiration. En tant que défenseur de la protection des océans basée sur la science et des aires marines protégées gérées par les communautés, le programme Héritage des océans de Pew Bertarelli soutient ces initiatives en Polynésie française depuis plus d'une décennie. Nous restons engagés à fournir une assistance technique et financière pour aider à créer et à améliorer la gestion du réseau de rāhui, pour assurer des bénéfices durables pour les personnes et la nature.


Winiki Sage, président de la FAPE – Te Ora Naho :

Les lagons polynésiens doivent être protégés, mais il est également primordial de trouver des sources de revenus viables pour les personnes qui vivent de la pêche lagonaire. La création et les actions de la nouvelle fédération rahui Te Marae Mo’a vont dans ce sens, et c’est avec grand plaisir que nous débutons ce partenariat avec notre fédération des associations de protection de l’environnement.


 Le bureau de la fédération Te Marae Mo’a est composé de :

-        Clément VERGHNES : Président

-        Eric PEDUPEBE : 1er Vice Président

-        Bethy TEHEI : 2ème Vice-Président

-        Frédéric FRITCH : 3ème Vice-Président

-        Emile VERNIER : Secrétaire

-        Frédo VILLIERME : Secrétaire adjoint

-        Emile OTCENASEK :  Trésorier

-        René ROCHETTE : Trésorier adjoint.




47 vues0 commentaire

コメント


bottom of page