JOURNÉE MONDIALE DE L'OCÉAN 2021

Cette année, la Journée mondiale des océans a été célébrée à Tahiti et dans les îles au cours d’un évènement dynamique, participatif et festif, co-organisé par le collectif Nana Sac Plastique et son Association Tīa’i fenua, la FAPE - Te Ora Naho et Pew Bertarelli, avec le soutien de la Brasserie Hoa.


Les associations de protection marine souhaitaient rendre hommage à notre océan, qui joue un rôle essentiel dans l’économie et la vie des polynésiens. Plus de 40% des ressources propres de la Polynésie française sont liées à l’océan et au maritime, qui procure près de 5000 emplois dans des domaines aussi variés que l’aquaculture et la perliculture, le commerce, la pêche thonière, les activités portuaires, le transport maritime, la construction navale, le tourisme nautique, la recherche et développement, les énergies marines, la formation aux métiers de la mer, ... sans compter les nombreux pêcheurs côtiers et lagonaires de nos îles.


L’océan constitue une source primordiale de nourriture, en particulier pour les populations des îles, qui dépendent fortement des produits de la mer. Véritables trésors de biodiversité et poumons de notre planète, les océans absorbent 30% du CO2 produit par l’homme et fournissent la moitié de l’oxygène présent sur Terre. Protéger les Océans, c’est préserver la Terre dans son ensemble.


Avec la crise sanitaire et économique, les océans du monde ne sont pas épargnés et étouffent sous le poids des activités humaines. Surpêche, augmentation du trafic maritime, pollution en tout genre, urbanisation croissante, ... fragilisent nos océans et accélèrent le dérèglement climatique, l’acidification des eaux, l’extinction d’espèces... Le bilan des opérations de nettoyage de plages menées depuis deux ans par le collectif Nana Sac Plastique et les communes partenaires, aux Tuamotu notamment, est catastrophique : filets de pêche, DCP, cordages, bouées, déchets en tout genre... se dégradent sur nos plages après avoir parcouru des milliers de kilomètres. Cette opération financée par la Direction de l’environnement et mise en place par TSP Tahiti, permettra cette année de rapatrier 340 m3 de déchets, essentiellement issus de la pêche.


Mais la mobilisation citoyenne progresse ! De nombreuses communes, associations, écoles, entreprises, agissent pour protéger leur lagon et l’océan et sont engagées dans des démarches de rahui. Depuis plusieurs années, l’ONG Pew Bertarelli encourage les initiatives de protection des ressources marines en Polynésie française, en proposant notamment l’appel à projets Rahui. Les nombreuses propositions reçues pour la 4 ème édition de cet appel à projet et les 10 lauréats sélectionnés récemment témoignent de l’engouement pour la protection de l’océan. La FAPE – Te Ora Naho recommande la protection de 30% de la ZEE dont 10% en protection forte avec un zonage correspondant pour l’Aire Marine Gérée de Polynésie française, et la mise en place de rahui ou zones protégées dans les lagons de toutes les communes et îles.


La journée mondiale des océans est célébrée pour mobiliser et unir les populations autour d'une protection plus forte des océans, tout en rendant hommage à leur beauté et à leur richesse. Privées d'événements publics depuis plus d’un an, les associations souhaitaient offrir au public un événement convivial, actif et engagé, organisé sur plusieurs jours, à la Brasserie Hoa à Fare Ute, Papeete.

Il y en a eu pour tous les goûts : exposition-vente caritative d’art sur le thème « Océan, source de vie » (voir livret de l’expo et artistes en pièces-jointes) et projection du documentaire Seaspiracy suivi d’un débat avec le public animé par des experts le mardi 8 juin ; stands et ateliers des associations et acteurs engagés dans une démarche durable et concert de Koru, Manea Bennett, DSM et Coconut Jazz le vendredi 11 juin ; et opération de ramassage des déchets relayée dans toute la Polynésie clôturée par le spectacle du Clown Nani « Déchets animés » le samedi 12 juin.


Pour finir, voici une petite vidéo récapitulative de l'événement :



7 vues0 commentaire