Promotion du Rāhui en Polynésie française : APPEL À CANDIDATURES

Date limite de réponse : 15 mai 2018

Formulaire de candidature:

https://pewtrusts.sharefile.com/share/view/s862d1aafaf44df58

Formulaire de fin de projet :

https://pewtrusts.sharefile.com/share/view/s73d58e7a76847df9

Contexte

Le rāhui est un concept polynésien qui consiste à restreindre l’usage d’une ressource naturelle pour sa préservation et sa régénération, pour son exploitation équitable par l’ensemble d’une communauté. Pratiqué depuis les temps anciens, le rāhui est toujours solidement ancré dans la culture polynésienne. Face aux menaces liées à la surpêche, la pollution, l’urbanisation ou le changement climatique qui pèsent sur notre océan et nos lagons, des mesures sont nécessaires pour préserver les écosystèmes côtiers et continuer à en tirer des bénéfices durables. La pratique du rāhui semble particulièrement efficace pour gérer collectivement et durablement les ressources marines d’une île. Le rāhui connait aujourd’hui un renouveau dans plusieurs îles de Polynésie française.

Afin de contribuer à protéger les ressources marines de Polynésie française et de valoriser la culture locale, The Pew Charitable Trusts (Pew) propose de participer au financement de 10 projets pour soutenir des initiatives concrètes de protection des ressources marines côtières en Polynésie française, en partenariat avec la Fédération des Associations de Protection de l’Environnement (FAPE) - Te ora Naho1. Les projets financés auront une dotation maximale de 500 000 CFP. Cet appel à candidature fait suite à une première initiative lancée en 2017 qui avait permis de financer 10 projets liés à la promotion du rāhui en Polynésie française.

Objectifs des projets

Les projets présentés devront contribuer à atteindre les objectifs suivants :

· Contribuer à préserver les ressources marines en Polynésie française à travers le concept du rāhui ou d’autres mesures de protection des ressources côtières et des espaces marins.

· Promouvoir la culture polynésienne liée au rāhui et à la protection des ressources marines.

On trouvera ci-après quelques exemples d'activités qui pourraient être proposées dans le cadre des projets soumis à candidature :

1. Réunions, événements et consultations avec des parties prenantes locales pour promouvoir la mise en place de mesures de protection des ressources marines.

2. Création de supports de communication, brochures, photographies et vidéos sur des initiatives de protection des ressources marines.

3. Activités pédagogiques et d’éducation pour la protection des ressources marines.

4. Activités de préservation d'un espace ou d'une espèce.

5. Études scientifiques, inventaires biologiques ou analyses socio-économiques liées à des zones de protection des ressources marines.

Admissibilité des candidatures

Pour pouvoir prétendre au financement de leur projet, les candidats doivent être des associations, des écoles, des entreprises ou des particuliers installés en Polynésie française.