Dossier Energie

Etat des lieux:

- Les sources d’énergies fossiles externes (279 millions de kg de combustibles fossiles ont été importés en 2014) représentent près de 94 % de l’énergie primaire consommée par le Pays.

-La production d’énergie renouvelable est limitée (6,4 %de la consommation d’énergie primaire) et concentrée sur l’île de Tahiti (énergie hydraulique pour l’essentiel).

- L’organisation du territoire en archipels révèle plusieurs fragilités : impossibilité d’établir des interconnexions du réseau électrique entre les archipels ; faiblesse des réseaux locaux limitant l’implantation de sources d’énergie renouvelable électriques intermittentes ; forte consommation d’énergie fossile liée aux transports entre les îles... (source Plan Climat Energie 2015)

Les objectifs du Plan Climat Energie

Téléchargez le Plan Climat Energie.

 

A l'occasion de la COP 21 qui s'est tenue à Paris en 2015, la Polynésie française s'est inscrite  dans le mouvement mondial de réduire la production des gaz à effet de serre (GES) qui impacte le climat de la planète. Elle a, à cette occasion, élaboré son Plan Climat Energie pour les cinq années à venir.

 

L'essentiel à retenir des objectifs fixés pour la Polynésie française:

  • Faire passer de 6,4 % à 10% la part des énergies renouvelables (solaire, energie thermique des mers et hydraulique) dans le mix de la production énergétique  en 2020

  • Réduire de 6,5% ses émissions de GES d'ici 2020

 

Les actions à mener pour y arriver:

1. Réaliser et mettre en oeuvre un schéma directeur de l'énergie.
2. Elaborer un nouveau cadre législatif et réglementaire énergétique de la polynésie française
3. Faire de l'effacement de consommation électrique et développer un pilotage dynamique de la production d’électricité
4. Définir les règles et les préconisations en matière de lissage et de stockage de l’énergie en polynesie française
5. Favoriser l’émergence de porteurs de projets d'énergies renouvelables innovants et démonstrateurs sur le territoire
polynésien

6. Développer les filières énergies renouvelables
7. Mettre en application les schémas directeurs des transports
8. Inciter à la réalisation de plans de mobilité
9. Inciter à la production d'agrocarburants locaux
10. Favoriser le développement de véhicules à faible impact environnemental en zone urbaine
11. Encourager les modes de transport mixtes (voile / moteur) pour le fret inter-îles
12. Inciter les différentes maîtrises d’ouvrage à décliner les principes de l’éco-construction dans leurs projets de travaux
13. Organiser la montée en compétences des professionnels du bâtiment 
14. Relancer / redynamiser / faire le relais de la démarche QEB-FARéco
15. Proposer un accompagnement complet des publics en situation de précarité énergétique.
16. Inciter les communes à élaborer et/ou mettre à jour leur plan général d’aménagement en cohérence avec les principes du développement durable
17. Proposer un accompagnement complet des publics en situation de précarité énergétique.
18. Inciter les entreprises polynésiennes et établissements publics à mettre en place des démarches et opérations exemplaires en matière « énergie-climat »
19. Favoriser la résilience des écosystèmes polynésiens aux effets du changement climatique
20. Valoriser et diffuser les pratiques et modes de vie traditionnels contribuant à l'adaptation au changement climatique
21. Inciter et renforcer l’accompagnement des communes sur les plans communaux de sauvegarde (PCS)
22. Prendre en compte le risque climatique dans l'aménagement et garantir la mise en sécurité des populations
23. Réaliser et concrétiser un schéma de déplacements des communautés liés au changement climatique.
24. Inciter les pouvoirs publics à mettre en place des stratégies patrimoniales intégrant les enjeux « énergie-climat »
25. Renforcer la capacité d'adaptation et les résiliences énergétique et climatique du secteur touristique
26. Valoriser et diffuser les pratiques et modes de vie traditionnels contribuant à l'adaptation
au changement climatique
27. Organiser des temps réguliers de restitution sur l'exemplarité énergétique et climatique des acteurs polynésiens
28. Mettre en place et animer un observatoire du changement climatique en Polynésie française

 

 

Les énergies renouvelables 

 

Documents de référence et bibliographie:

Le plan de transition énergétique de la Polynésie française (Cliquez)

Il est résumé comme suit sur par la Présidence de Polynésie française:

"Le PTE 2015-2030 vise trois objectifs principaux :

·  Changer de modèle énergétique, en substituant progressivement l’utilisation d’énergies fossiles par des énergies renouvelables dans toutes nos activités (production électrique, transport, urbanisme).

·  Changer nos comportements pour réduire notre consommation énergétique par des comportements plus vertueux et par une utilisation généralisée des nouveaux équipements à moindre consommation énergétique.

·  Changer de modèle économique de l’énergie en favorisant une plus grande transparence dans les coûts et les prix, une plus grande pluralité d’acteurs et un plus grand choix pour les consommateurs.

La transition énergétique se concrétisera par le passage d’un modèle centralisé d’énergies fossiles à un modèle interconnecté de petites unités à base d’énergies renouvelables.

 

Cette évolution technologique devra s’accompagner d’un changement de comportement dans notre relation à l’énergie et d’une plus grande transparence économique.

Elle nécessitera enfin un cadre réglementaire rénové et une incitation publique forte en matière de projets opérationnels."

La diminution de la consommation d'énergie

 

Les bonnes pratiques

 

Documents de référence et biblio graphie

Rejoignez nous sur les réseaux sociaux!
  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram
La fédération Te Ora Naho
est membre de
Contactez-nous !

 

​Téléphone : 

Sylvie : (689) 87 29 44 74

FAPE : (689) 87 21 39 79

 

Email : teoranaho.fape@gmail.com


Adresse postale : BP 21289 -

98 713 Papeete - Tahiti

 

© 2019 par Te Ora Naho créé avec Wix.com

Crédits photos GIE Tahiti Tourisme, Tahiti Héritage,  

SOP Manu, Te mana o te moana, Jean-Luc Depierre