“Les organisations de la société civile sont des acteurs indispensables pour la protection de la biodiversité et pour la gestion des sites, grâce à leur grande expérience de la culture et de la biodiversité locale. {…} Pour cela, il est important que la société civile locale soit équipée des moyens nécessaires pour accomplir ses fonctions, ce qui n’est souvent pas le cas. Il paraît donc central de renforcer les capacités humaines, techniques et financières de ces organisations pour qu’elles puissent œuvrer dans des bonnes conditions.”

Extrait de l’étude “Le Profil des Eco-Systèmes en Polynésie Française” publiée par BEST UICN (2015)

Qu'est ce qu'une éco-sentinelle?

Le projet éco-sentinelles est né de la conviction que les membres de la société civile sont des acteurs indispensables pour la protection de l'environnement en Polynésie française. Une éco-sentinelle est une personne qui a le rôle de veiller à la protection de l'environnement et de mettre en oeuvre des projets environnementaux dans son île. Dans cette optique, la Fédération Te Ora Naho oeuvre à la création d'un réseau d'éco-sentinelles bénévoles partout en Polynésie (en débutant, en 2017, par les Australes).

Éco-sentinelles aux Australes :

Mila CHARPENTIER

(Tubuai)

Mila est une jeune femme originaire de Tubuai, assistante dentaire et mère de cinq enfants.

Elle voit les Australes comme des îles mythiques et ancestrales où il y a néanmoins beaucoup de choses à apporter pour changer le mode de vie de ses habitants vers un mode de vie respectueux de la nature et de son prochain. Elle rêve de concevoir un système de vie autonome loin de la surconsommation et de la surpêche: une maison autosuffisante et vivante, une agriculture intelligente (permaculture, aquaponie), une production circulaire qui ne produit pas de déchet.

Contact:

87 35 36 94 / 40 95 08 08 / 40 95 01 56

tama.varuamoana@gmail.com

Sylvette TEIPOARII

(Tubuai)

Sylvette est retraitée depuis 2012, après une longue carrière dans l’éducation ainsi qu’en tant que secrétaire à la circonscription des îles Australes. Membre fondatrice de l’association de protection de l’environnement de Tubuai, elle a beaucoup oeuvré pour protéger l’île notamment lors des extractions de soupe de corail sans filet de protection et du défrichage d’arbres centenaires. Elle est très intéressée par l’agriculture bio, qu’elle a elle-même mis en place chez elle.

Référence culturelle, membre fondateur du groupe Tamari’i Tubuai, et figure emblématique de la religion protestante ma’ohi, Sylvette connait très bien les îles Australes et s’y déplace régulièrement.

Contact:

87 21 87 37 / 40 95 03 10

teipoariiadolphe@mail.pf

Jimmy OPETA

(Raivavae)

Jimmy est originaire de Raivavae et a travaillé à Moruroa jusqu’à la fermeture. En 2006, il créé l’association sportive et culturelle Taurana pour protéger le patrimoine culturel de Raivavae. En 2010, il créé l’association d’éco-tourisme de Raivavae afin de promouvoir de façon durable son île, tant à Tahiti qu’en Suisse. Il est très actif et dévoué dans les actions pour la jeunesse, le sport, la religion et l’environnement (notamment en tant que membre de la délégation des Australes de Rahui Nui no Tuha’a Pae).

Contact:

87 75 61 80

jimmy.opeta@laposte.net

Site internet :

http://serveur11-wordpress.no-ip.org/eco/

André Tetaiarii ANI

(Raivavae)

Tetaiarii est aide technique au Service de l’Environnement Polynésien (SEP) et au Service du Développement Rural (SDR). Très impliqué dans la vie de la communauté, il est diacre et membre fondateur de l’association de protection de l’environnement de Raivavae.

Contact:

87 72 41 33 / 40 95 44 66

tetaiarii@mail.pf

Georges HATITIO

(Rimatara)

Georges est le responsable du service technique de la commune de Rimatara depuis 2005. Il dispose d’un BTS bâtiment spécialisé en génie civil. Il est le représentant de la SOP Manu à Rimatara et membre actif de l’association Rima’Ura pour la protection de l’environnement de Rimatara et de ses oiseaux endémiques. Il souhaite faire évoluer les mentalités dans son île quant à la protection de l’environnement.

Contact:

87 33 97 38

hg-georges@live.fr

Marie SCORDIA

(Rimatara)

Originaire de Métropole, Marie est une étudiante spécialisée en développement durable (BTS Gestion et Protection de la Nature et Licence Pro en Tourisme et Economie Solidaire). Alliant ses deux passions, l’environnement et le voyage, elle a découvert de nombreuses régions du monde jusqu’à arriver il y a peu de temps à Rimatara, où elle effectue un stage au sein de l’association locale de protection de l’environnement, Rima’Ura. Elle aide l’association à se développer et à mettre en place des actions de sauvegarde pour le ‘ura.​

Contact:

87 34 22 42

marie.scordia1@gmail.com

Ilona HURAHUTIA

(Rurutu)

Originaire de Rurutu, mère de 4 enfants, Ilona est très engagée pour améliorer la vie dans son île.

Elle est présidente de l’association des parents d’élèves (APE) du collège et vice-présidente de l’APE de l’école élémentaire et primaire. Elle est également membre de l’association pour le rāhui de Rurutu, et elle est membre actif de l’association de protection de l’environnement locale. Elle cherche à motiver la jeunesse afin qu’ils prennent conscience et préservent les richesses naturelles et culturelles de leur île. Elle mène régulièrement des actions bénévoles telles que le nettoyage des cascades de l’île.

.

Contact:

87 33 46 30

Eddy MAOPI

(Rurutu)

Eddy est professeur des écoles, très impliqué dans la protection de l’environnement de Rurutu. Il tente d’intégrer des programmes en lien avec la protection de l’environnement dans l’éducation de ses élèves. Très proche de l’environnement marin, il en a une grande connaissance traditionnelle de par son héritage familial. Il défend aussi l’environnement terrestre, ayant suivi une formation sur les espèces envahissantes. Eddy est secrétaire de l’association Te Aru Ora pour la protection de l’environnement de Rurutu, avec laquelle il a mené de nombreuses actions fructueuses

Contact:

87 36 04 97

eddy.maopi@live.fr

Originaire de Rapa, mère de 2 enfants, Pamela est CAE de l’association de protection de l’environnement de Rapa, Raumatariki.Elle travaille dans l’artisanat depuis de nombreuses années et connait bien la montagne où elle trouve ses matières premières.

Contact:

87 71 45 74

Pamela PATIRA

(Rapa)

Eria TAMATA

(Rapa)

Eria est agriculteur, pêcheur et chasseur originaire de l’île de Rapa. Il connait bien le terrain et a accompagné l’association de protection de l’environnement de Rapa, Raumatariki, dans plusieurs de ses actions: mise en place d’une clôture autour de plantes endémiques rares, accompagnement lors de missions scientifiques, etc

Contact:

87 27 58 19

Vehena est une personnalité respectée pour la protection de l’environnement à Tubuai. De 2002 à 2008, il a exercé en tant que conseiller municipal deuxième adjoint au maire en charge de l’environnement. Depuis une quinzaine d’année, et tout particulièrement depuis son départ à la retraite en 2015, il oeuvre sans relâche pour cette cause, intégrant plusieurs associations dont le but est la préservation d’un environnement naturel sain. Il s’est fermement opposé aux travaux d’agrandissement du chenal de Tubuai, nocif pour les écosystèmes marins.Avec sa femme, Sylvette, ils forment un duo gagnant pour la protection de l’environnement des Australes.

Adolphe TEIPOARII

(Tubuai)

Originaire de Raivavae, Solange est auxiliaire de soins au centre hospitalier du Taaone.
Elle est investie dans la vie associative de son île au travers de deux associations :
• Te Ui Tama No Ragnivavae pour la promotion de l’écotourisme à Raivavae,
• Rahui Nui no Tuha’a Pae (vice-présidente) pour la création d’une grande aire marine protégées aux Îles Australes.

Elle est l’épouse de Jimmy OPETA et mère de deux grands enfants.

Solange OPETA

(Raivavae)

Patricia est présidente de l’association Rahunui depuis 1986. Connue pour sa détermination, sa force de caractère et son dévouement pour ce qu’elle entreprend, elle a toujours oeuvré pour favoriser le développement de son île. Elle a plusieurs projets à son actif :
• Dans l’artisanat: travail de la matière brut au produit fini (coquillages, pandanus, tissus, etc).
• Dans la culture : mise en valeur de sites archéologiques (marae, etc).
• Dans le développement durable: régénération des cocoteraies et d’arbres à essence (tou, miro, tamanu, etc); embellissement des abords de route.

Patricia FLORES

(-)

Pererina TEHIO

(Rimatara)

Pererina est une figure de l’enseignement sur l’île de Rimatara. Elle a été enseignante pendant 14 ans puis directrice du CJA pendant 25 ans. Consciente des risques qu’encoure son île bien-aimée, tant au niveau de la terre, de la mer, et de l’air, Pererina est dévouée à la protection de l’environnement. Elle est membre assesseur à la création de l’associationRima ‘Ura et en est aujourd’hui la présidente avec près de 120 adhérents.
Sa famille pratique une agriculture naturelle, bonne pour l’environnement et la santé; deux sujets qu’elle apprécie tout particulièrement.Elle souhaite mettre en place des programmes de sensibilisation pour préserver la nature.

Pour plus d'infos sur le projet

éco-sentinelles :

Pauline SILLINGER - Chargée de projet

 

87 29 67 80  - paulinesillinger@live.fr

Rejoignez nous sur les réseaux sociaux!
  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram
La fédération Te Ora Naho
est membre de
Contactez-nous !

 

​Téléphone : 

Sylvie : (689) 87 29 44 74

FAPE : (689) 87 21 39 79

 

Email : teoranaho.fape@gmail.com


Adresse postale : BP 21289 -

98 713 Papeete - Tahiti

 

© 2019 par Te Ora Naho créé avec Wix.com

Crédits photos GIE Tahiti Tourisme, Tahiti Héritage,  

SOP Manu, Te mana o te moana, Jean-Luc Depierre